Les cépages Bouguignons


En Bourgogne, les principaux cépages sont le Pinot Noir avec 36% d’encépagement et le Chardonnay avec 46% de l’encépagement, on ajoute le Gamay avec 11% d’encépagement et l’Aligoté avec 6% d’encépagement et le dernier pourcentage est partage avec le Sauvignon, le Cesar, le Pinot Blanc et le Pinot Beurot (peu connu)[1].

PINOT NOIR

 

Il produit des grappes compactes, d’un noir violace, dont les petits grains serres contiennent un jus abondant, incolore et sucre. Les feuilles sont d’un vert terne et fonce sur la face extérieure et d’un vert plus clair sur la face intérieure. Elles sont épaisses, aussi longues que larges et se découpent en 3 ou 5 lobes plus ou moins apparents selon la fertilité du cep.

 

 

CHARDONNAY

 

Le prestige et la réputation des grands vins blancs de la Cote d’Or vient du Chardonnay.

Grappes petites a moyenne, cylindrique, compactes. Baies sphériques de couleur jaune ambre au soleil, leur peau est fine donc plus sensible et possibiliste d’éclatement des grains a l’approche de la maturité.

A maturité, ses grappes sont dorées, les grappes sont aussi petite que celles du Pinot, mais plus allongée et moins compacte.

 

 

ALIGOTE

 

L’Aligoté est un plant très ancien de bourgogne. Il est assez vigoureux et a des raisins plus gros et plus nombreux que le chardonnay.

C’est un cepage fertile et rustique, mais sensible aux maladies, notamment au Mildiou.

Il produit des vins vifs, nerveux et peu aptes au vieillissement. Aujourd’hui il est très utilise pour la production des Crémants.

 

GAMAY

Pas commun en Bourgogne, son nom vient d’un village près de Puligny.

Les feuilles jeunes sont de couleur jaunes a plage bronzées, il est reconnus par ces entre-nœuds de couleur rouge quand les rameaux sont herbacés. Le plan est peu vigoureux mais fertile et peu s’épuiser en conditions trop bonnes.